Musée de la Coutellerie de Nogent en Haute-Marne

Musée Musée de la coutellerie

Musée de la Coutellerie de Nogent

  • 17 Avenue du Général de Gaulle
  • 52800 Nogent

Photos

musee de la coutellerie de nogent
musee de la coutellerie de nogent
musee de la coutellerie de nogent
musee de la coutellerie de nogent
musee de la coutellerie de nogent
musee de la coutellerie de nogent
musee de la coutellerie de nogent
musee de la coutellerie de nogent
musee de la coutellerie de nogent

Origine et histoire du Musée de la Coutellerie

Le Musée de la coutellerie,
Entre tradition et innovation

La Haute-Marne est un département où l'activité métallurgique est ancienne grâce, notamment, à la présence de minerai de fer. A l'origine langroise, la coutellerie va progressivement quitter la ville native de Diderot pour s'établir à Nogent-le-Roy ? ancienne appellation de Nogent ? et dans les villages environnants. Souhaitant échapper aux contraintes corporatives et à un nouvel impôt considéré comme injuste et vexatoire, les couteliers trouvent dans le bassin nogentais les ressources nécessaires à la fabrication de la coutellerie : minerai de fer, grés, bois et eau claire des rivières. La première mention de couteliers installés à Nogent date de 1671 ; vers 1750, l'augmentation de taxes précipite un nouvel exode de couteliers langrois.

La coutellerie de Nogent atteint son apogée au 19e siècle et emploie environ 6 000 paysans-couteliers à domicile et ouvriers en usine. Tardivement reconnue en tant que telle pour son « degré de perfection et d'élégance » aux Expositions universelles, celle-ci se caractérise par une spécialisation de la production par villages ? une quarantaine autour de Nogent, l'émergence d'artisans-artistes et la multiplication d'ateliers familiaux dans le cadre d'un travail à domicile, à façon et sur commande, pour des maisons de coutellerie et d'orfèvrerie. A côté de ces ateliers où l'on fabrique les pièces à la main et de bout en bout, apparaissent vers 1850 des manufactures pouvant compter jusqu'à une centaine d'ouvriers. Mécanisation, spécialisation, division du travail et nouvelles sources d'énergie : la révolution industrielle transforme radicalement les métiers liés à la coutellerie ; économiquement plus rentable, elle entraîne la perte d'un savoir-faire traditionnel et la disparition de générations de couteliers.

Grâce à une main d'oeuvre hautement qualifiée, ces savoir-faire traditionnels ont aujourd'hui évolué vers d'autres métiers de la seconde transformation du métal dans les domaines de l'automobile, de l'aéronautique et du médical : estampage, polissage, usinage. L'artisanat traditionnel demeure grâce à des couteliers professionnels ? certains travaillent pour l'industrie du luxe ? et des « hobbystes » qui cultivent cet art pour leur seul plaisir.

Description

« C'est un beau couteau ? mais c'est un Nogent ! » s'exclame le personnage de Roubaud dans le film « La bête humaine » de Jean Renoir (1938).

C'est dire si la ville de Nogent ? l'appellation Nogent-en-Bassigny n'est plus usitée depuis 1972 ? a acquis une solide renommée puisque son seul nom suffit à identifier une coutellerie de qualité ; raffinement et diversité caractérisent cette coutellerie mondialement réputée, sollicitée par de grandes maisons françaises comme Christofle et Hermès.

Créé pour mettre à l'honneur un patrimoine identitaire, le Musée de la coutellerie présente, dans un cadre moderne, l'histoire technique et sociale de cette activité traditionnelle du 18e siècle à nos jours. Installé dans une ancienne coutellerie, le musée valorise également les technologies nouvelles, fruits d'un savoir-faire traditionnel aujourd'hui renouvelé.

Collection

A noter : le terme « coutellerie », employé de manière générique, recouvre les sept grandes classes de la coutellerie :
- coutellerie fermante : couteaux de poche, de chasse, canifs-ongliers, etc.
- coutellerie de table : couteaux de table, services à découper, etc.
- coutellerie professionnelle : couteaux de boucher, de cuisine, etc.
- cisellerie : ciseaux à broder, de tailleur, etc.
- outillage à main : greffoirs, sécateurs, etc.
- instrumentation chirurgicale : pinces, écarteurs, etc.
- instrumentation de toilette : pinces à épiler, manucure, etc.

Exposition temporaire

Exposition temporaire
« L'excellence professionnelle : les Meilleurs

Ouvriers de France du bassin coutelier nogentais »
Mis en place en 1924, le concours des Meilleurs Ouvriers de France (MOF) entend réhabiliter le travail manuel en récompensant le savoir-faire, la créativité, l'excellence, le respect des traditions tout comme l'usage des techniques modernes par la réalisation d'un chef d'oeuvre et ce, dans plus de 50 métiers structurés autour de 12 catégories*. Depuis sa création, le bassin coutelier nogentais comptabilise un nombre important de MOF dans les disciplines coutellerie (31) et instruments de chirurgie (17). Outre la présentation de pièces récompensées, l'exposition retrace l'histoire et les spécificités de ce concours dont la réputation a largement dépassé les frontières de l'hexagone.

* Plus de 230 métiers sont aujourd'hui représentés autour de 17 catégories.
Avec le soutien du Conseil départemental de la Haute-Marne et de France 3 Grand Est.

Exposition-dossier temporaire
« Nogent : une marque [mé]connue »

Si la coutellerie de Nogent « a une réputation universelle qu'elle mérite à juste titre car la qualité y est unie à la beauté » (Camille Pagé, La coutellerie des origines à nos jours, 1896-1900), elle a paradoxalement connu l'anonymat eu égard à un travail de sous-traitance pour de grandes maisons de coutellerie et d'orfèvrerie à Paris et en province. Tout à la fois connue et méconnue, la coutellerie dite « de Nogent » s'est progressivement réappropriée son nom en devenant une marque, doublée par celles, déposées, des artisans-couteliers et fabriques qui ont contribué à sa renommée. Ainsi que s'exclame le personnage de Roubaud dans le film « la bête humaine » de Jean Renoir (1938), le seul nom de « Nogent » suffit aujourd'hui à identifier une coutellerie de qualité.

Animation temporaire

Les rendez-vous du musée
- Conférences
- Ateliers-découvertes autour du « bien-être »
- Manifestations nationales:
Journées européennes des métiers d'art
Journées nationales « Tourisme et Handicap »
Nuit européenne des musées
Journées européennes du patrimoine
Fête de la science

Liens externes

Conditions de visite

  • Ouvert toute l'année
  • Ouverture : Ouvert du 1er avril au 30 septembre Tous les jours, de 10 h à 12 h / 14 h à 18 h (sauf 1er mai) Sur réservation du 1er mars au 31 octobre (groupes + 20 pers. ou forfait)
  • Fermeture : Du 1er novembre au 29 février
  • Tarif individuel : Visite libre : adulte 3.50 € / enfant 1 € (6-12ans) / Enfants - 6 ans gratuit
  • Tarif de groupe : Visite guidée sur réservation 4.00 € (groupes + 20 pers. ou forfait)
  • Billet pass : Pass tourisme 52 / Carte ambassadeur
  • Contact organisation : 03 25 31 89 21
  • Equipements et Détails

  • Accès handicapé
  • Animations
  • Animaux admis
  • Audio guide
  • Boissons sur place
  • Boutique souvenir
  • Guide
  • Parking à proximité
  • Informations supplémentaires

  • Propriétaire actuel : Municipalité
  • Label(s)

  • Musée de France
  • Tourisme et Handicap
  • Période de construction

  • 18ème siècle
  • 19ème siècle
  • 20ème siècle
  • 21ème siècle