Combien y-a-t'il de moulins à vent classés MH en Île de France ?

Il y a 3 moulins à vent classés MH en Île de France

Par définition, le moulin à vent transforme l'énergie du vent, en mouvement rotatif au moyen d'ailes ajustables. Il est utilisé pour moudre des céréales comme le blé ou écraser des olives pour produire de l'huile, grâce au mécanisme qui actionne la meule. Il peut aussi actionner une pompe, pour l'irrigation ou pour assécher des polders.

On trouvera principalement 3 formes de moulins à vent en France :

  • Le moulin-tour, est constitué d'une tour en maçonnerie, surmontée d'une calotte orientable dans le sens du vent, laquelle supporte les ailes fixées à un axe horizontal et orienté par le timon. C'est le plus répandu.
  • Le moulin sur pivot, ou chandelier est construit en bois. Il s'oriente de lui-même selon le vent. Il repose sur un socle en bois, formé par deux poutres en croix et par des liens obliques. Ils sont fréquents dans le Nord.
  • Le moulin cavier est typique de l'Anjou et des Pays de la Loire. Seul tourne un corps mobile en bois supportant les ailes et le système d'engrenage que l'on appelle la « hucherolle ». Elle repose sur un cône en maçonnerie qui lui-même repose sur le massereau, où se trouvent les meules. En dessous, se trouve une construction plus basse, voûtée, parfois troglodytique, servant de stockage, de cave, voire d'habitation pour le meunier : la masse. L'échelle qui sert d'accès à la hucherolle y est fixée et joue le rôle de timon. Selon la tradition, un âne était attelé en permanence au timon qui, en cherchant à se mettre à l'abri du vent, orientait la hucherolle et les ailes face au vent.

À partir de la page moulins de France, vous pourrez retrouver les moulins à vent de votre région ou de votre département.

En savoir plus sur les moulins à vent avec Wikipédia.